2 - Un mois déjà !

Gisborne, Nouvelle-Zélande le 05/02/2013

 

Hello tout le monde!

 

Voilà bientôt un mois que nous avons quitté le sol français … et la vie est toujours aussi douce sur notre terre d’accueil où le temps est particulièrement chaud et ensoleillé … Des températures caniculaires qui me rappellent la Réunion !!!

Notre programme quotidien : plage, surf, paddle, lectures passionnantes (en français !) et entrainement intensif à une prochaine parentalité éventuelle avec Lukas et Noa …

Bref, on est tous bronzés et on recharge notre Yin dans l’océan !

 

Pour ceux qui s’inquiètent de choses purement matérielles pour lesquelles, nous, on est pas inquiets :

Jean a eu un contact pour bosser en accro sur Wellington  mais cela n’est pas pour l’instant, ils gardent son CV. On a voulu aller ramasser les cerises près de Queenstown dans l’ile du sud, j’étais hyper excitée à l’idée de manger des cerises dans les arbres en en mettant dans les paniers mais … malheureusement on est trop vieux pour avoir les visas de 1 year workers et ils ne pouvaient nous embaucher avec nos visas de tourisme …  Alors depuis on s’occupe pour arranger tout cela et avoir rapidement un visa qui nous laisse plus de liberté.

Avec Jean, on est allés visiter la mat de Gisborne. Elle est minuscule !!!! Et pourtant 750acc/an , niveau II… L’accueil par les sages femmes et la surveillante ont étés très chaleureux ; les salles d’acc sont en fait des chambres dans lesquelles tout le matos technique médical est planqué dans les placards, ballon et chaise de soulagement font partie du décors. La SF nous raconte que pour les naissances de Maoris, il est culturellement normal que toute la famille assiste à la naissance ils sont parfois 15 dans la pièce et elle nous mime qu’il faut jouer des coudes pour pouvoir travailler ! Parfois c’est le père qui fait l’accouchement ! Je rêve, ils ont tout compris ;-) . Il y a aussi une grande baignoire ronde, à coté de laquelle elle nous montre des grands gants pour RU ou insémination des vaches… pour faire les accouchements dans l’eau ! Génial ! Ici 10% d’accouchement à la maison, 10% de péridurales !!! (Contre 80% en France…) mais tout de même 20% de césariennes. Voilà un mystère qu’il me faudra élucider ! Il faut dire qu’à Gisborne il y a la plus grosse communauté de Maoris, peuple assez pauvre où il y a donc un fort taux d’obésité, de diabète, d’alcool et de tabac ...

Mais bon, la surveillante nous explique aussi que deux jeunes américains sont récemment en poste, et qu’il n’y a pas de place pour moi ! Ca tombe bien, je n’avais pas envie de bosser tout de suite, le destin fait bien les choses ! Cela me donne des contacts pour m’inscrire à l’ordre des médecins de NZ, encore un gros dossier à remplir, le test d’anglais à passer pour lequel je n’ai pas encore le niveau, et je vais suivre un peu des consult en observateur pour voir comment ils fonctionnent ici, les dossiers avec les abréviations, les staffs et comprendre la culture et la place de la femme dans ce pays. J’ai aussi compris que les gynéco-obst, peu nombreux ici ne géraient QUE la pathologie, ça me plait moyen ! Mais de toutes manières je n’ai pas les papiers pour bosser !!!! 

 

On a aussi fait une séance, genre réunion Tupperware (mais je ne peux pas comparer, j’ai jamais fait !) avec une femme acupunctrice qui donnait un cours de cuisine végétarienne. Alors c’était bien car tout en anglais, et cela nous a donné des trucs pour cuisiner local et sain. J’étais fière car Jean était le seul homme de l’assemblée … Et qui c’est qui va profiter des bons petits plats ? J

 

On est allés, avec un copain français Xavier, pêcher à marrée basse avec palmes-masque-tuba les langoustes et pawa …. Les langoustes étaient trop petites, alors on a mangé dans l’eau des oursins succulents ! Et jean a fait une séance d’acu à Dene qui se marie la semaine prochaine et l’a remercié avec un saumon !

 

Le samedi matin il y a le marché des producteurs locaux et ça rime avec … tôt ! 6h on se lève pour aller acheter des fruits et légumes deux fois moins cher qu’ailleurs dans un pré en ville avec des étales qui ne payent pas de mine. C’est le » early market « ! Alors comme ça on enchaine sur une séance de Yoga (c’est sympa en anglais, on révise toutes les parties du corps et on copie sur les voisins quand ce n’est pas clair !) , découverte pour nous deux que l’on adore ! Une heure et demie, c’est fatiguant mais ressourçant. La prof nous a même dit que l’on se débrouillait très bien pour une première fois et je crois que ce n’était pas de l’hypocrisie !

 

Ha oui, parce que il me faut préciser que avec mon anglais british, je ne comprends pas grand chose quand ils parlent à vitesse normale.  Cela ne ressemble pas à ce que l’on nous apprend à l’école leur accent. Jean lui est plus intuitif et a dû moins suivre à l’école alors il comprend mieux . Comme ça on fait un mix, moi je parle et lui il comprends…

 

Premier ciné à l »Odéon », regroupant plusieurs salles tout de même, avec une déco des années 70 pour voir « The Hobbits » bien sur ! Parfois la salle rigolait mais nous, on comprenait pas les blagues ! Ambiance de décors aériens très beaux ( tourné en NZ pour ceux qui ne savent pas) et quand on est sortis , on était tous contents d’y être encore au pays des Hobbits ! Enfin ! Et maintenant je comprends pourquoi Jean m'appelle son Elfe ... elle est trop belle !!!! (Oui parce que je n'ai toujours pas vu les épisodes précédents , on est tellemnt débordés ici !!!!) 

 

On a fait la rentrée scolaire avec Lukas dans sa jolie école du quartier (assez chic avec de jolies maisons en bord de mer, excentré du centre ville). C’était une expérience très intéressante ; les enfants scolarisés à partir de 5 ans arrivent pieds nus, il y a une piscine dans chaque école et beaucoup de jeux dehors dans un espace végétalisé. Peu d’enfant dans chaque classe et le premier jour, accueil des nouveaux avec leurs parents dans le gymnase de l’école. Les 300 enfants sont assis serrés sur un immense tapis, une instit tape dans les mains un rythme, repris par les enfants et le silence s’installe tout naturellement sans personne pour le briser. Là tout le monde se lève et les « nouveaux » arrivent sur l’estrade sur un air Maori chanté en cœur par toute l’assemblée. La directrice prend la parole pour leur souhaiter la bienvenue et incite chaque ancien à apporter son aide aux nouveaux puis là, magique, tout le monde chante, danse et mime l’hymne de l’école en Maori !. Très solennel et profond cet accueil.

 

Pour l’instant on est toujours chez Sophie et David qui nous accueillent très gentiment. Mais on part mercredi vers une grande ville plus au nord où il y a un rassemblement de motorhome et où l’on pourra plus facilement trouver la roulotte de nos rêves. Cela va nous sortir aussi un peu de la région de Gisborne car pour l’instant on n’a pas trop bougé, ce qui n’enlève rien aux paysages magnifiques dans lesquels on est !

 

Voilà quelques photos, désolée pour la mise en page qui n’a pas l’air très fluide mais les sites internet ce n’est pas notre truc !

 

On attend de vos nouvelles, bien sûr, avant la suite au prochain numéro !

Take care of you … We keep in touch !

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande