3 - Kia ora !
  

3 - Kia ora !

Wellington, Nouvelle-Zélande le 14/03/2013

 

Te kia ora ! ( bonjour en Maori …)

Pas de récit depuis un moment car on était partis en vadrouille – ça vous tiens en haleine hein ! –

D’abord on est partis chercher le bus ( faucon millénuim précise Jean ) de l’autre coté de l’ile du Nord à Tauranga – cf google earth pour ceux qui ne savent pas où c’est – en covoiturage avec le voisin, Kelly , dont le chien du genre caniche a vomit dans la voiture dans les gorges ; et devinez qui était derrière, ben c’était moi !!! Kelly allait rejoindre son fils, 11 ans, pour une compétition nationale de surf life saving pour les enfants et ados. 5 épreuves d’agilité et de rapidité sur le sable, nage , rescue padle ( sauvetage avec sorte de planche de surf ) dans une mer avec des vagues conséquente , c’est qu’il y en avait du niveau chez ces jeunes qui s’entrainent dès petits chaque dim matin , un genre de sport national encadrés par les surveillants de baignade . C’est «  Allerte à Malibu « sans le show biz , plutôt des amoureux de la mer !

Après on a récupéré le bus , sans encombre ni surprise, Jean  l’a de suite pris en main , à une boite aux lettres prêt… malgré ses 7m de long ! La chambre du haut est notre pièce favorite pour plusieurs raisons mais on ne citera seulement ici que ses 4 baies vitrées d’où on voit les étoiles la nuit et son toit ouvrant … Quelle liberté de se prendre pour des escargots , de pouvoir s’arrêter dans des endroits paradisiaques et déserts , le tout à notre rythme . Lorsque l’on parle d’escargot on ne parle pas seulement d’avoir la maison sur le dos mais aussi de notre vitesse de croisière car l’engin de 4 tonnes, tout faucon millénium qu’il soit est loin de la propulsion de l’hyper espace, pour l’instant, car on ne va pas plus vite que 100kms/h.

Détour administratif par Hamilton pour nos visa à l’immigration. Manque de bol c’etait fermé , vendredi am , une grosse ville toute agitée en plein cagnard et malgré quelques beaux monuments anciens , on s’est vite barrés . Le festival national de Haka qui a lieu tous les deux ans nous appelait à Rotorua. Grand rassemblement en plein air dans un stade des différentes tribus Maori de NZ dont l’équipe gagnante représentera le pays à travers le monde. On en a pris plein les yeux et les oreilles par des rugbymen Tinorossi à plumes et des Castafiores croisées avec Davina et Véronique ; impressionnant ! Et hyper bien organisé (distributeurs de crème solaire gratuite, eau en vaporisation vu la chaleur ) . Pas de photos car c’était interdit. Bon le premier soir on s’est quand même fait une petite panne de batterie sur le parking du festival (frigo pas permuté sur le gaz avant de partir) ce qui nous a permis d’apprécier la gentillesse des locaux. On a compris que l’on trouverait toujours quelqu’un pour nous aider si nous en avons besoin ici.

Un soir, en cherchant un endroit où se poser au bord d’un lac avec le camion, nous avons été invités généreusement à se poser dans la propriété de Jeanne et Markus, des retraités. Ils nous ont offert le thé en discutant de la vie ici, de la notre, puis nous ont proposé de disposer de la salle de bains de leur apart du bas réservé pour les amis. Le matin Markus est venu nous prévenir qu’ils partaient pour la journée et ne seraient pas là le soir, barbecue  oblige, il nous invitait à rester une nuit supplémentaire et nous a ouvert son garage pour que nous puissions utiliser ses kayacs… Alors après la chaleur du festival, grand tour sur le lac de Rotoiti dans une eau limpide et claire au coucher du soleil … Le bonheur ! Et quel bel exemple d’hospitalité, quel choc par rapport à la France …

La région étant géothermique nous avons visité quelques endroits à touristes où il faut acheter un ticket pour écouter le cœur de la Terre parler. Couleurs insolites de jaune (Souffre), orange (Armoine), rouge (fer), vert (Arsenic), noir (Carbone), des fumeroles, des cratères, et même un Geyser, plus petit qu’en Islande dans la ville du même nom, et dont la magie retombe un peu lorsque le prospectus précise qu’il faut y être à 10h15 … Car ce geyser naturel a un cycle de 48 à 72h et pour satisfaire la curiosité touristique ils le déclenchent artificiellement  par du chlorure de sodium après un speech au micro d’un gardien du parc pendant 30min à 1heure ….. Puis Waimangu Volcanic Valley. Formée en 3h d’une nuit de 1886 elle abrite le plus grand lac de source d’eau chaude du Monde puis y serpente un ruisseau à 70°C aux milles couleurs et formations féeriques. Quels magiques décors de notre belle Terre ! Le soir on dort dans un petit camping qui jouxte des sources d’eau chaudes aménagées en piscines jusqu’à 40°C où l’on se prélasse des heures, rencontrons une équipe de français partis autours du monde et une réunionnaise qui n’est rien que la fille d’un dentiste du cabinet où je me faisais soigner les dents, le monde est petit ou infini, je ne sais plus !

On rentre à Gisborne par une « gravel road » de 70kms, qui nous permet de tester les suspensions de notre camion, nickel ! Et le chauffeur, à l’aise ! Par contre la prochaine fois on fermera les fenêtres complètement !!!! C’est pas grave, je n’avais toujours pas fait le ménage … Car il m’a fallut 3 jours pour le remettre à neuf et que à l’intérieur ; hé bien oui, il est grand !

Dans le quartier le camion ne passe pas inaperçu et les enfants après l’école, encore en uniforme, viennent le visiter ! Lukas était tout content qu’on vienne le chercher à l’école avec et de prendre son gouter à table à l’intérieur tout en apprenant ses mots de la semaine, la class !

On est restés quelques jours chez nos amis puis on est allés explorer plus au sud. Il nous fallait rejoindre Wellington pour les visas … à 535kms et on a mis 3 jours !!! On a demandé l’extension de nos visas de tourisme pour 9 mois au total ce qui nous permettra de les transformer en work visa dès que l’on aura du boulot. On devrait avoir la réponse cette semaine avec un case officer attitré pour pouvoir dialoguer par mail.

Wellington, capitale administrative mais 2éme ville après Aukland, reste une ville mais agréable à vivre ; propre, sans bouchon, paisible ; soit disant la ville la plus ventée au monde mais nous avons eu une chance inouie car pendant 4 jours il n’y a pas eu un pet de vent … A 10 min en voiture il y a des petites criques sympa pour y passer la nuit, meme une reserve marine de Taputeranga ou l’on a le droit de camper. On y a fait une ballade en fin d‘am « the red rocks walk « surplombant la mer sans personne comme toujours en NZ. On a finit à la lampe torche sauf que l’on avait pas de lampe mais juste les étoiles pour nous guider et Jean avait les pieds meurtris avec ses chaussures à doigts de pieds de Hobbits ! Puis visite des célèbres studios de réalisation cinématographiques Weta ( insecte géant endémique de l’ile du Sud) qui ont produit les Block Buster comme la trilogie du Seigneur des Anneaux, le Monde de Narnia (tout a été tourné en NZ), et qui ont participé aux effets spéciaux de King Kong, Wolvernie, X-Men, The Avengers, etc. Musée gigantesque, moderne et GRATUIT ! de Te Papa vraiment sympa.

On a trouvé le camouflage NZ indispensable pour l’hiver, les Ugg Boots, bottes fourrées au mouton, efficaces mais branchées seulement ici,  ailleurs cela pourrait faire grunge-plouck ! Vous les verrez en temps voulu, pour l’instant on use les tongs !

Jean a trouvé une perle rare : un ouvrage, dédicacé svp, de tous les sites de tournage en NZ du Seigneur des Anneaux (édition Gold avec les point GPS … mon Dieu qu’il était content ! ) ; cela nous a permis d’aller visiter de magnifiques endroits, c’est qu’il a du gout ce Peter Jackson ! Notamment Rivendel (ville des Elfes, enfin chez moi quoi !) qui se trouve dans le parc national de Kaitoke. Une rivière sauvage entourée d’une foret avec des arbres de 40 à 50 m majestueux. Comme dans les dessins animés, un petit oiseau nous a suivit en sifflotant pendant la ballade !

Retour à Gisborne et préparation pour de nouvelles aventures !

A bientôt et merci pour vos commentaires qui nous font parfois bien rire ;-)

 

 

 

 

 

Commentaires

 Thac
"une réunionnaise qui n?est rien que la fille d?un dentiste du cabinet où je me faisais soigner les dents, le monde est petit ou infini, je ne sais plus ! "
Priceless...
 Franck. Flo et Lucie
Merci de nous faire partager cette belle expérience que vous vivez. Vos récits et photos nous font aussi voyager avec vous. Biz à vous de nous tous et continuez bien.
 So
Alors là Jean je suis jalouse...t'as interet de prendre des tas de photos!! En tous cas je retiens Fondcombe et le mordor dans la liste de mes prochains voyages;-) bisous



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande